Événements

11éme Édition de Jazz à Carthage by Ooredoo Festival

La 11éme Édition de Jazz à Carthage by Ooredoo se déroulera du vendredi 08 avril au samedi 16 avril 2016 à Carthage Thalasso Resort 
 
Jazz à Carthage atteint l’âge de raison après avoir passé le cap de la décennie, et entame une seconde décade sans prendre une ride ! Bien au contraire, c’est une cure de jouvence qu’il s’accorde. Place à la « new generation » pour cette onzième édition où la moyenne d’âge des artistes ne dépasse pas les 40 ans. Ce n’est pas pour autant que les grosses pointures ne seront pas au rendez-vous, loin s’en faut ! 
 
Rien moins que Melody Gardot, Charlie Winston, Raul Midon ou Terence Blanchard sont au programme. Talentueux, lumineux même, ils sont loin de laisser indifférent.
 
Tant Melody Gardot que Raul Midon, que les accidents de la vie, au lieu de les diminuer, ont grandit, ont tourné leurs faiblesses en force, et mis leur énergie dans leur art, pour dépasser la douleur, et braver le destin.
 
Charlie Winston et José James qui rivalisent en originalité, revisitent les roots américaines en y apposant leur empreinte unique, insoupçonnablement british pour le premier, en remettant le retro au goût du jour pour le second, devenu le crooner des temps modernes…
 
Terrence Blanchard, à seulement 53 ans, sera le doyen de cette édition. Plus d’un de ses airs nous a transportés à travers les fictions de Spike Lee dont il signe les B.O. avec maestria. Quant à Selah Sue, la benjamine de cette édition, elle tutoie déjà le succès et gagne les hauteurs à seulement 26 ans.
 
De Tunisie : Omar el Ouaer, les frères M’raihi, ou encore Amal Chérif incarnent cette « new generation tunisienne », audacieuse tout en étant bien enracinée, ouverte aux quatre vents mais sans perdre son authenticité, et en proposant des répertoires éclectiques, teinté de ce je ne sais quoi, qui fait le charme de la « tunisianité ».
 
Le vieux continent quant à lui, prouve sa jeunesse, par un jazz vivifiant, mêlé de rock chez les suisses Hillbilly Moon Explosion, bluesy chez Benjamen Siksou, entre soul et hip-hop avec les électrifiants Electro Deluxe, ou encore bien groovy avec les autrichiens Kompost 3 (Winner Jazzprice Bremen, Autrian next generation award).
 
Un vieux continent plein de surprises, tellement pétillant qu’il devient la terre d’adoption de la bien américaine Robynn Bennett. Un continent fusion, bien représenté par un insulaire, le Turc-Chypriote Okan Ersan et son Istambul Superband, tirant le jazz aux confins de l’orient.
 
Une onzième édition donc, haute en couleur, qui renoue avec les côtes de Carthage, les afters entre brise et fizz ! et toujours avec le même soin d’une équipe rompue aux exigences d’un public fidèle de connaisseurs, et à celles d’artistes habitués aux scènes les plus prestigieuses.

0 COMMENTAIRE

AJOUTER REPONSE

VOUS DEVEZ VOUS IDENTIFIER pour soumettre un commentaire.